UN RHINOCEROS A VERSAILLES

En 1788, plusieurs animaux en provenance d’Afrique du Sud arrivent au Havre après un éprouvant voyage. Ils sont convoyés jusqu’à Versailles, où des enclos royaux les attendent pour achever leur vie.


Claire, vingt ans, est née à la Ménagerie. Elle accompagne depuis son enfance son père soigneur. Ce qui est un travail pour Martin est une vocation pour elle : chaque animal est un être qu’il faut nourrir, mais aussi aimer en lui offrant un nom. Elle est la seule à oser entrer dans les cages pour caresser la crinière d’un lion ou les oreilles d’un rhinocéros. Au fil du temps, ces captifs répondent à sa voix et se résignent à leur sort. Sans connaître les préceptes de l’Encyclopédie, la jeune fille prétend que l’animal doté d’un cœur souffre comme un humain. Elle le prouve en vivant au quotidien avec une femelle serval, sorte de lynx, qu’elle a nourrie et sauvée à sa naissance. Claire et Nala ne font qu’une à la Ménagerie.

 

A une époque où la bête a vocation à être chassée, mangée ou domestiquée pour les besoins agricoles, l’engagement de Claire dérange. Manon sa mère, lingère au château, se désole de la voir aussi solitaire et méfiante vis à vis des hommes.  

 

Lorsque Martin est tué par le rhinocéros dont il prenait soin depuis vingt ans, l’administration du château décide d’exécuter la bête. Claire, bien que dévastée par la mort de son père, ressent l’injustice de la sentence. Le rhinocéros n’est pas un meurtrier, mais souffrant de myopie, n’a pas reconnu son gardien. Au mépris du protocole, l’orpheline profite d’une rare visite de la famille royale pour demander sa grâce. Le roi cède et accorde son pardon. Désormais les destins du rhinocéros et de Claire sont à jamais liés.

 

Louis-Joseph, héritier du trône, est un enfant brillant mais affaibli par une mystérieuse maladie. Présent lors de la visite, il applaudit la démarche de la jeune fille et demande à la revoir.  Firmin Laimant, le nouveau directeur de la Ménagerie, conscient du talent particulier de Claire, excuse sa jeunesse et son inculture et l’engage pour succéder à son père.

Alors qu’à l’été 1789, les États généraux et la révolution se propagent, une extraordinaire amitié s’instaure entre le Dauphin, la jeune fille et le serval. Tandis que Claire découvre l’intimité de la famille royale et s’attache à Marie-Antoinette, son frère Jacques s’enflamme pour les idées nouvelles, rêve d’abolition des privilèges et de république.

 

Mandatée par la Reine, la jeune fille participe à la vie à Versailles puis au château de Meudon où le pouvoir tente de cacher la maladie du Dauphin. Accompagnée de Nala, elle parvient par la présence de l’animal à apaiser les souffrances de l’enfant.

Attendrie par ce petit garçon précoce et courageux, elle abandonne pour lui l’univers de la Ménagerie et devient son intime.

 

 A Meudon, elle a fait connaissance de Guillaume, un garde suisse, chargé de la sécurité de Louis-Joseph. Bouleversés par sa souffrance, les jeunes gens se découvrent à travers l’agonie du Dauphin. Sa mort en mai 1789 plonge Claire dans un profond désespoir que ni la religion ni Guillaume ne consolent.  

 

Sans connaître les préceptes de l’Encyclopédie, la jeune fille prétend que l’animal doté d’un cœur souffre comme un humain. Elle le prouve en vivant au quotidien avec une femelle serval, sorte de lynx, qu’elle a nourrie et sauvée à sa naissance. Claire et Nala ne font qu’une à la Ménagerie.

 

alors que la jeune fille, réfugiée à la Ménagerie, peine à s’extraire de son chagrin.

 

Par chance, elle a fait la connaissance de Vicq d’Azyr, le médecin personnel de Marie-Antoinette, homme de Sciences, passionné lui aussi par les animaux au point d’adhérer à la première école vétérinaire de Maisons-Alfort.  Suivant ses conseils, et pour soulager sa peine elle se consacre entièrement à la Ménagerie.  Elle tente d’améliorer les conditions de vie des animaux en agrandissant les cages, en les faisant vivre à plusieurs et en cherchant à les soigner avec des plantes dévolues aux hommes.

 

Guillaume et d’autres Suisses cherchent à protéger la famille royale mais en octobre le château de Versailles est envahi et la famille emmenée à Paris.

 

 Versailles désormais déserté, Claire se retrouve à la tête d’une Ménagerie sans personnel ni argent pour entretenir des animaux propriétés d’un tyran.

 

Que faire pour les sauver ?

 

Les renvoyer en Afrique ?

 

Ouvrir les cages et leur offrir le danger de l’inconnu ?

 

Les abattre ?

 

Tandis que la France bascule dans la violence, une jeune fille sans éducation et sans moyens va seule tenter de sauver les habitants de la Ménagerie de Versailles.

 

Pourquoi lire ce livre :

  • L’évocation de la Ménagerie de Versailles : un lieu méconnu et aujourd’hui disparu. Une grande exposition lui sera consacrée au château de Versailles dès octobre 2021 sous le titre de « Animaux du Roi», du 12 octobre 2021 au 13 février 2022.
  • Un plaidoyer vibrant pour la cause animale et les bienfaits de la thérapie qui associe la présence d’animaux lors de soins pour des enfants gravement malades.
  • Une interrogation sur l’existence des zoos et la captivité animale. (Loi sur l’interdiction d’animaux sauvages dans les cirques )
  • Un personnage féminin attachant, libre, audacieux et en quête d’indépendance. Une héroïne très actuelle.
  • Deux magnifiques portraits : le Dauphin Louis-Joseph et Marie-Antoinette dans son rôle de mère.
  • L’univers des premiers naturalistes et vétérinaires. De Félix Vicq d’Azyr à Bernardin de Saint-Pierre.
  • La création du Muséum d’histoire naturelle et l’ouverture du premier zoo public en France.